Dévarim

Parachat Aazinou, Bonheurs insoupçonnés

Bonheur insoupçonné Par une règle d’interprétation, le Talmud, partant d’un verset de notre paracha, conclut que nous devons faire une bénédiction avant un repas et après l’étude de la Torah. Qu’en est-il après un repas et avant l’étude ? L’occasion de goûter à des délices subtils et… insoupçonnés.

Lire la suite
Intégrez les groupes de diffusion des cours de Torah de Rav Bendrihem