Pahad Yitshak – Hanoucca – Maamar 1

Hanoucca et l’Oralité de la Torah

Comme on le sait la Torah est composée d’un texte écrit mais aussi d’un commentaire oral. Cette partie appelée “Torah ché-béalpé” – littéralement “par coeur” a été reçue et transmise de maître à élève depuis la révélation du Sinaï.

De même qu’il est interdit de réciter par coeur les versets de la Torah écrite (sauf à quelques exceptions), ainsi il était en principe interdit que la Torah Orale soit écrite. Cependant cet interdit a dû être levé justement parce que l’interdiction d’étudier la Torah a menacé la chaîne de sa transmission et c’est pour cela qu’aujourd’hui nous connaissons les livres de Michna et de Guémara qui sont pourtant le squelettes de la Torah Orale qui n’aurait ”en principe” pas dû être écrite.

Dans ce chapitre le Rav Yitshak Hutner développe l’idée que malgré l’écriture de la Torah Orale, l’Oralité de la Torah oral est restée sa nature essentielle et que malgré tout ce qui peut s’écrire et se lire, demeurera à jamais Orale la partie qui ne peut être contenue dans une parole écrite…

Etude su texte

Intégrez les groupes de diffusion des cours de Torah de Rav Bendrihem